" ONG : dopez votre communication internationale

Les ONG (organisations non gouvernementales) œuvrent bien souvent dans un contexte international. L’arrivée d’internet a amplifié ce phénomène en permettant de toucher un public pour large pour leurs causes. Afin de pouvoir communiquer avec les gouvernements des différents pays, avec leurs publics ainsi qu’avec leurs antennes locales, les ONG doivent traduire leur contenu. Documents internes ou externes, sites web, pétitions, contrats, documents juridiques, mais aussi interprétation consécutive ou simultanée… Il est souvent plus judicieux de faire appel à une société spécialisée dans la traduction du domaine concerné.

 

Traduire pour communiquer à l’international

Depuis l’avènement d’internet, les organisations non gouvernementales (ONG), quelle que soit leur taille, ont besoin de traduire certaines informations qu’elles transmettent, aussi bien en interne qu’à l’externe. Qu’il s’agisse d’ONG mondialement connues comme UNICEF, Amnesty international, Handicap international, Oxfam, Médecins sans frontières, Greenpeace et bien d’autres ou de plus petites ONG, le principe est le même : pour toucher un maximum de personne, il faut pouvoir communiquer à l’international, donc dans plusieurs langues.

Les ONG doivent communiquer à l’international pour :

  • Toucher les lobbies, les personnes influentes, d’autres organisations internationales et les gouvernements. Dans l’idée de défendre leur cause et faire bouger les choses dans les pays étrangers concernés, il faut pouvoir s’adresser aux différents interlocuteurs dans leur langue.

– Garder un lien et une ligne directrice en interne auprès des antennes locales, pouvoir communiquer avec les salariés, les volontaires et les bénévoles présents pour cette ONG dans différents pays avec différentes langues de travail.

  • Sensibiliser tous les publics, qu’ils soient français/anglais ou étrangers au travers de missions informatives, de collectes de dons ou autres contacts nécessitant des documents de communication, un site internet pour regrouper les informations, des brochures informatives, des campagnes de publicité, etc.

 

Quels supports traduire ?

La plupart des ONG ont donc besoin de traduire leurs informations afin de toucher à la fois les gouvernements et antennes locales, mais également pour sensibiliser les publics.

 

Traduire les supports externes

On pense en premier lieu aux divers types de supports s’adressant au grand public, aux gouvernements, aux autres ONG, etc. Le site web est le support indispensable à traduire (incluant les vidéos, les pétitions, les articles, les témoignages, les informations pour devenir donateur…), afin que toute personne cherchant à se renseigner au sujet de l’ONG puisse trouver rapidement les informations, dans sa langue. Il faudra également proposer des dossiers de presse adaptés aux différents pays ou zones géographiques à toucher pour augmenter la notoriété et les informations à propos des missions. De nombreux autres documents à usage externe sont à prendre en compte, comme les documents juridiques , les rapports financiers, les documents techniques, les pétitions…

A lire aussi : Découvrez les caractéristiques de la traduction technique

 

Traduire les supports internes

Mais en complément des supports diffusés à l’externe, il faut également penser à traduire les supports internes. Ils permettent de faciliter la compréhension et l’organisation des différentes antennes locales. Il s’agit des contrats, des informations de formation des employés et bénévoles, des rapports, des présentations type PowerPoint, des notes de presse, des directives, des documents légaux…

 

Agence de traduction spécialisée, un atout pour une ONG

Certaines ONG choisissent de tout traduire en interne, en faisant appel à des bénévoles, un salarié spécialisé, des stagiaires, avec l’aide d’écoles proposant des formations de traduction et communication multilingue, licence ou master en traduction et interprétation ou langues appliquées (LEA), de jeunes en formation initiale de métiers de la rédaction et de la traduction.

Mais attention, ces traductions amateurs peuvent desservir les intérêts de votre association et nuire à son image.

Faire appel à une agence de traduction spécialisée peut permettre de bénéficier d’une véritable expertise au moment de la traduction de documents importants.

 

4 avantages clés de l’agence de traduction pour une ONG / association

Des traducteurs professionnels natifs et experts qualifiés pour la traduction juridique, le droit international , la traduction financière… Ces domaines sont particulièrement spécifiques et nécessitent une double compétence :

  • une compétence de traducteur professionnel dans la combinaison linguistique souhaitée (Français-Anglais, Français-Allemand, Anglais-Portugais…)
  • de solides connaissances en droit ou encore en finance pour appréhender parfaitement les enjeux, la logique et le jargon hautement technique.

Une qualité optimale et l’expertise au rendez-vous. Puisqu’il s’agit de professionnels, la traduction est faite dans les règles de l’art. Traductions et relectures par un traducteur professionnel, natif et expert, avant de l’envoyer pour une autre relecture effectuée par un deuxième traducteur. Une qualité irréprochable est le reflet de la réputation de l’ONG sur la scène internationale. Des traductions fiables permettent d’éviter des incidents diplomatiques dus à une traduction hasardeuse. Elles facilitent également le développement de bonnes relations internationales auprès des différents publics.

Un gain de temps considérable. Faire appel à une grande structure dotée d’une équipe de traducteurs spécialisés et réactifs permet d’avoir une plus grande réactivité pour sa communication multilingue sans rogner sur la qualité.

Par ailleurs, la fidélité de l’ONG envers son agence de traduction permet à cette dernière de bien connaître les subtilités de l’activité, du positionnement, mais aussi le ton et le style qui forgent l’ADN de l’organisation. Rompue à sa communication, l’agence de traduction peut ainsi réaliser des missions régulières efficaces et bien plus rapides.

Une réduction des coûts. Car oui, faire appel à une société spécialisée ne sera pas forcément plus cher. Plus une ONG fait appel à une agence de traduction, pour des textes répétitifs ou volumineux, plus elle bénéficiera des avantages coûts / temps des glossaires et mémoires de traduction enrichis. Assisté par un logiciel de Traduction Assistée par Ordinateur (TAO) et fort de ces bases lexicales, le travail du traducteur sera plus rapide… et donc plus compétitif !

 

Communiqué de presse, site Internet, dossiers de demandes de fonds, contrats, rapports financiers, textes juridiques… le nombre de documents à traduire pour les ONG est conséquent. Mais attention, incompréhension, image dégradée, tensions diplomatiques, certaines traductions erronées peuvent avoir de grandes répercussions !

Pour toucher efficacement les publics visés à l’international et réussir ses “opérations séduction” autant que ses actions choc, il est nécessaire de s’appuyer sur des professionnels de la traduction.

Grand public, entreprises, mais aussi gouvernements et organisations internationales, salariés, bénévoles… Faire appel à une agence de traduction spécialisée permet d’assurer une communication multilingue rapide et professionnelle, capable de révéler toutes les subtilités de l’ONG ou autre association auprès de ses cibles.