" ONG : 5 conseils pour réussir votre communication internationale

Contrairement à une entreprise privée, les Organisations Non Gouvernementales (ONG) ne vendent aucun produit ni service. Leur principal objectif n’est donc pas de gagner des parts de marché à l’étranger. Pour autant, les ONG doivent miser sur une stratégie de communication internationale si elles veulent remplir leurs missions de sensibilisation, d’adhésion, de collecte de dons…. Voici 5 conseils clés pour assurer la réussite de leurs campagnes de communication à l’international.

 

Une communication multilingue pour répondre aux 4 principaux objectifs des ONG

 

Communiquer à l’international est un levier indispensable à une ONG pour atteindre ses différents objectifs à savoir :

  • Se faire connaître et développer sa notoriété par-delà les frontières. Avant même d’informer ou de sensibiliser, une ONG doit être visible sur la scène internationale et se différencier des autres acteurs du secteur pour être clairement identifiée par le grand public et les institutions. Ainsi, son message et son action auront une portée plus large. Et elle ne risque pas d’être confondue avec une autre association qui pourrait être impliquée dans des affaires douteuses.
  • Sensibiliser le public, en France et dans les autres pays, à une cause. Pour informer plus largement et provoquer une prise de conscience collective, l’ONG doit dépasser les frontières. Pour toucher un plus grand nombre de personnes en Europe et ailleurs, elle doit mener une campagne de communication à portée éducative dans la langue de ses différents publics qu’ils habitent Paris, Strasbourg, Madrid, New York ou Londres !
  • Collecter des fonds. Faire des campagnes à l’international pour récolter des dons est essentiel à la survie de l’ONG et à la poursuite de ses missions. Une levée de fonds auprès de donateurs français et étrangers permet de couvrir les frais de structure et de mener des actions en toute indépendance face aux instances gouvernementales.
  • Favoriser la mobilisation. Il s’agit d’obtenir de nouveaux sympathisants, adhérents bénévoles, porte-paroles dans tous les pays. Plus la mobilisation prend de l’ampleur, plus les actions à mener par l’ONG pourront aboutir car portées par un groupe de soutien croissant.

Les enjeux d’une communication à l’international pour les ONG sont multiples. Même si ces organisations défendent des valeurs et respectent des règles éthiques, elles n’ont d’autre choix que d’utiliser les leviers du marketing traditionnel pour atteindre leurs objectifs, bien différents de ceux des entreprises.

 

5 conseils à suivre par une ONG pour une campagne réussie à l’international

 

Pour gagner en efficacité, le responsable de communication internationale d’une ONG devrait appliquer les 5 conseils suivants pour mener une campagne impactante sur l’ensemble des territoires.

 

1. Établir un plan de communication

Pour que leur stratégie marketing soit cohérente et efficace à travers le monde, les ONG doivent s’appuyer sur un outil : le plan de communication.

Avant même de lancer leurs campagnes, il leur est nécessaire de définir :

  • L’objectif de cette communication. Il peut s’agir de récolter des dons, sensibiliser à une cause précise, obtenir des signatures pour une pétition…. Il est important de définir des objectifs SMART c’est-à-dire Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes et Temporellement délimités. C’est le meilleur moyen de piloter efficacement une campagne, sans risquer de partir tous azimuts et de conduire à un échec.
  • Les cibles. Plus la communication sera ciblée, plus la stratégie sera efficace car adaptée à un public précis (donateurs, sympathisants…) en fonction de son âge, sa langue, son niveau d’éducation…
  • Les moyens humains et financiers.
  • Le message à délivrer. Il doit être clair et personnalisé pour chaque cible. Il doit préciser le problème que l’ONG cherche à solutionner, définir la stratégie adoptée pour y arriver et proposer un CTA (Call To Action) ou appel à l’action (don, signature, adhésion…).
  • Les supports de diffusion adaptés : campagne sms, communiqué de presse, réseaux sociaux…
  • Un calendrier précis des actions de communication à mener.

Une fois la campagne lancée, il est important de ne pas oublier d’évaluer les résultats grâce à des indicateurs clés de performance (KPI) ! Cette dernière phase de mise en œuvre du plan de communication permet d’adapter les moyens ou le message et de proposer des actions correctives si besoin pour atteindre les objectifs.

 

2. Oser l’originalité

Face au nombre croissant d’Organisations Non Gouvernementales, ces dernières doivent faire preuve de créativité pour se démarquer à tout prix, interpeller, marquer les esprits et susciter l’action du public.

Dans ce contexte concurrentiel, l’originalité est de mise à tous les niveaux : choix du message, du graphisme associé, des vidéos diffusées… Quel que soit le contenu de la campagne, il doit être travaillé pour ne ressembler à aucun autre.

Mais s’il est nécessaire que le message général soit impactant, les ONG doivent tout de même veiller à ne pas tomber dans l’excès et risquer de choquer. Tout est dans la juste mesure pour atteindre leurs objectifs.

 

3. Diversifier les canaux de diffusion

Avec Internet, les ONG voient les portes de l’international s’ouvrir en grand. C’est une chance qu’elles doivent saisir pour leurs campagnes de communication !

En effet, si elles peuvent continuer à mener des opérations sur le terrain, elles ne peuvent faire l’impasse sur le marketing digital : réseau social, emailing…

Grâce aux médias sociaux, les ONG ont plusieurs flèches à leur arc pour informer, sensibiliser ou récolter des fonds rapidement : utiliser des hashtags, partager des histoires réelles et touchantes, diffuser des messages et appels aux dons immédiatement suite à des catastrophes…

 

4. Faire appel à une agence de traduction spécialisée

Pour toucher les cibles étrangères quelles que soient leur langue, leur culture et leur situation géographique, il est impératif de délivrer un message porteur de sens pour chaque pays. 

Experte en communication multilingue et webmarketing international, l’agence de traduction n’est pas uniquement un prestataire pour traduire les contenus d’une ONG dans une autre langue. Elle assure un réel service de conseil et de localisation pour adapter les messages, les sites web, les documents diffusés aux publics, particuliers ou institutions, qu’ils soient français ou étrangers.

Non seulement elle assure la qualité, la personnalisation et l’harmonisation de la stratégie de communication de l’ONG dans tous les pays cibles, mais elle fait bénéficier à l’Organisation Non Gouvernementale d’autres avantages. Grâce à sa grande équipe de traducteurs natifs, elle dispose des ressources humaines nécessaires pour garantir une rapidité de traduction et une meilleure réactivité de l’ONG face à un événement ponctuel et imprévu. Les intervenants sont choisis spécifiquement selon chaque dossier pour leurs compétences particulières en matière de traduction juridique, financière, marketing, web, touristique…

De plus, elle est en mesure de proposer des tarifs réellement attractifs : mémoires et glossaires de traduction, Traduction Assistée par Ordinateur (TAO)… Ces outils lui permettent de réduire les coûts même pour des contenus volumineux.

 

5. Être transparent et rendre des comptes pour gagner la confiance des différents publics d’une ONG

Bien sûr, il est important de communiquer pour obtenir l’adhésion de sympathisants ou collecter des fonds. Mais il est tout aussi capital de communiquer après la campagne menée ! C’est la phase ultime à ne pas négliger pour assurer la réussite sur le long terme d’une stratégie de communication.

Par exemple, dans le cas d’une collecte de fonds, la difficulté est toujours la même quel que soit le pays. Les ONG doivent convaincre “des clients” qui ne consommeront pas ce qu’ils achètent. Le meilleur moyen de gagner la confiance des donateurs potentiels est de jouer la carte de la transparence : rendre des comptes sur le montant récolté, assurer un suivi sur l’utilisation des dons… Communiquer en aval de la collecte est indispensable pour décider les donateurs à répondre présents lors d’une prochaine campagne.

 

Pour se faire connaître, sensibiliser un large public, récolter un maximum de fonds et susciter l’adhésion de nombreux bénévoles, les ONG doivent mener des campagnes de communication à l’international. Pour en assurer la réussite, il leur faut adopter un plan de communication précis, être créatives dans leurs contenus, les diffuser largement via notamment les canaux digitaux et être transparentes quant à leurs objectifs, résultats… Pour les aider dans l’accomplissement de ces projets, elles peuvent compter sur une agence de traduction spécialisée. C’est un partenaire de choix pour personnaliser leurs messages en multilingue, réduire les coûts et gagner en réactivité.

 

À lire en complément : ONG : l’agence de traduction est votre alliée pour une communication internationale efficace !