"

La traduction technique, vers une langue maternelle, permet de garantir la production de textes nécessaires au développement à l’international d’une activité professionnelle. Quelles sont ses particularités ?

Les différents types de traduction technique et les techniques pour traduire

La traduction technique, du français vers une langue ciblée, traite des différentes traductions de documents propres à un domaine professionnel spécifique (fiches produits, rapports, notices…). Un traducteur possède un certain nombre de compétences linguistiques et de connaissances dans un domaine pour garantir qu’une traduction retranscrit avec exactitude le même effet technique qu’un document source.

Celle-ci concerne plusieurs domaines : commercial, économique, financier, juridique, médical…etc. Les offres des agences de traduction varient en fonction de la langue maternelle ciblée, certaines langues étant plus demandées que d’autres. Elle comprend également les traductions informatiques qui demeurent spécifiques et varient en technicité selon les types de documents. Elles peuvent être généralistes, par exemple avec un site web, ou techniques, comme pour un logiciel, une documentation ou un forum d’aide en ligne.

Une langue maternelle possède des caractéristiques bien distinctes, ainsi, un document technique, tels que des bilans, des brevets ou des manuels, nécessite une approche linguistique, culturelle et terminologique précise.

Précisions et devis

De nos jours, avec les progrès informatiques et l’automatisation de la traduction, la langue ne semble plus être une barrière de communication. Toutefois, celle-ci reste un véritable travail d’équipe entre experts, chercheurs, linguistes et traducteurs. Afin de garantir la production de textes de qualité, il est nécessaire de fournir un travail approfondi de recherches notamment concernant les termes propres aux domaines concernés.

Plusieurs formations ouvrent les portes de la traduction technique : les écoles spécialisées, publiques ou privées, ou bien les universités qui proposent un master professionnel spécialisé en traduction. Les étudiants-traducteurs suivent une ligne conductrice de techniques et épluchent des montagnes de documentation pour être incollables dans leurs spécialités. À l’issue de cette formation, les traducteurs diplômés rejoignent, le plus souvent, une agence de traduction. En fonction de sa spécialité et de ses compétences linguistiques, le traducteur professionnel répond ensuite à un appel offres. Afin d’évaluer la charge de travail à fournir et le temps de mise en œuvre d’un projet, il établit un devis personnalisé pour répondre au mieux aux besoins des clients.

Ainsi, la traduction technique de documents demande d’importantes compétences linguistiques. Contrairement à la traduction littéraire, celle-ci n’implique pas la créativité et nécessite des connaissances beaucoup plus approfondies dans la spécialité choisie. Les techniques utilisées pour la traduction de textes ne sont donc pas à la portée de tous, d’où l’importance de faire appel à un professionnel pour traduire des documents techniques. En effet, dans certains domaines, notamment l’aéronautique, le nucléaire ou encore les énergies renouvelables, la moindre erreur due à un manque de qualifications peut être fatale.